Les Dangers des Sulfites pour la Santé

Dans ce chapitre, nous allons nous intéresser aux dangers des sulfites pour notre santé. Nous allons expliquer les différences entre les allergies et les intolérances. Nous allons lister toutes les maladies associées aux sulfites, qu’elles soient médicalement reconnues ou de simples témoignages de personnes sensibles.

Intolérance et allergie 

Avant de passer en revue les effets possibles des sulfites sur notre santé, il est indispensable de clarifier les différences entre l’allergie et les intolérances. Elles sont fondamentalement différentes dans leurs mécanismes même si leurs symptômes sont comparables. Les médecins les abordent aussi une attitude très différente.

L’allergie

L’allergie est une réaction du système immunitaire. Elle se déclenche lorsqu’une protéine étrangère appelée ‘allergène’ arrive dans notre corps. Le système immunitaire réagit en libérant des anticorps qui se lient aux allergènes pour les désactiver.

Ces anticorps déclenchent la libération d’autres molécules, comme l’histamine, les leucotriènes et les prostaglandines. Ceux sont elles qui provoquent les effets secondaires que nous connaissons, tels que :

  • Bouffée de chaleur au visage, urticaire ou éruption cutanée, rougeur et démangeaison de la peau.
  • Gonflement des yeux, du visage, des lèvres, de la gorge et de la langue.
  • Congestion nasale.
  • Difficultés à respirer, à parler ou à avaler.
  • Anxiété, détresse, malaise, pâleur, oppression et faiblesse.
  • Crampes, diarrhée ou vomissements.
  • Chute de la tension artérielle, accélération du rythme cardiaque ou évanouissement.

Ces symptômes allergiques se manifestent très rapidement en quelques minutes. Dans la plupart des cas, ces réactions allergiques sont modérées. Chez certaines personnes, elles peuvent être violentes et entrainer l’arrêt de plusieurs systèmes du corps, dont les systèmes respiratoires et cardio-vasculaires. Cette réaction est appelée le choc anaphylactique et il peut être fatal.

L’intolérance 

Les symptômes de l’intolérance sont proches de ceux de l’allergie que nous venons de voire.

Mais, à la différence de l’allergie, l’intolérance n’implique pas le système immunitaire. Elle est souvent due à un déficit d’une enzyme, telle que la lactase pour l’intolérance au lactose, ou à une sensibilité accrue à un composant particulier comme un additif alimentaire.

Dans le cas de l’intolérance aux sulfites, les délais de réaction sont très variables : de quelques minutes à quelques dizaines d’heures. Cet effet retard avec des symptômes qui apparaissent par exemple le lendemain rend extrêmement difficile la mise en évidence du problème.

Si les sulfites sont mis en cause dans quelques cas de vraies allergies, et même de chocs anaphylactiques ayant entrainé des décès comme aux Usa dans les années 80, la très grande majorité d’entre nous souffre d’intolérance à des degrés divers.

Les médecins sont presque contents de nous dire que nous avons un problème d’intolérance et non pas d’allergie. L’excellente nouvelle selon eux est que nous ne sommes pas en danger de mort par choc anaphylactique à la moindre cacahouète et que nous n’aurons pas besoin d’avoir sur nous une seringue auto injectable d’adrénaline.

Ok, c’est une bonne nouvelle, c’est certain, et nous pouvons nous en réjouir. Mais nous savons aussi combien ce problème d’intolérance nous gâche notre qualité de vie au quotidien.

Je pense sincèrement que les médecins sont encore “à côté de la plaque”. Ils ignorent une grande partie de la problématique de l’intolérance aux sulfites comme le caractère très insidieux et la multiplication des symptômes. Ils ignorent aussi la réalité de la présence des sulfites non déclarés dans notre alimentation. Ils ne sont même pas au fait des sulfites dans les médicaments alors qu’ils sont pourtant des excipients à effet notoires. Au final, ils ne savent pas grande chose, mais ils ont beaucoup de mal à nous le dire clairement.

Des effets si différents

On pourrait penser que la prise de sulfites provoque toujours la même réaction chez une même personne. Mon expérience personnelle et la lecture de nombreux témoignages me font penser le contraire. Des sulfites absorbés dans du vin blanc me donnaient mal à la tête en une heure, tandis que des sulfites des fruits de mer me déclenchaient une diarrhée dans les dix minutes. Nous allons voire qu’ils existent en fait de multiples réactions aux sulfites. Les raisons sont probablement les suivantes :

Il n’y a pas un, mais plusieurs sulfites : les sulfites, bisulfites et metabisulfites de sodium, de potassium, ou de calcium. Ces molécules sont donc légèrement différentes les unes des autres et les mécanismes d’interaction avec notre corps sont probablement légèrement différents également. Un bisulfite peut par exemple être plus long à dégrader qu’un sulfite, et donc provoquer des réactions après un délai plus long.

La dose : contrairement aux véritables allergies où la plus infime dose peut déclencher une cascade de réactions graves, la dose joue un effet capital dans la rapidité et la nature des symptômes d’une intolérance aux sulfites. L’effet de seuil est important. C’est une dose en dessous de laquelle nous n’avons pas de réactions visibles, et au dessus de laquelle les réactions apparaissent. C’est la limite à partir de laquelle nos capacités à métaboliser les sulfites sont dépassées. C’est la limite à partir de laquelle des sulfites supplémentaires commencer à agresser notre corps. Ce seuil doit être découvert par l’expérience, et géré quotidiennement. Si les autorités de santé ont défini un maximum de 45 mg de sulfites par jour pour une personne de 60 kg, nous devrons apprendre à gérer notre seuil de tolérance de 1 à 10 mg par jour. Nous y reviendrons en détails.

Le Ph : c’est la mesure de l’acidité. Il semble que l’activité chimique des sulfites soit dépendante du  Ph des aliments avec lesquels ils sont mélangés.

Tout ceci ne nous simplifie pas la tâche pour identifier et comprendre les liens entre les sulfites et nos symptômes, d’autant plus que bon nombre de sulfites sont cachés et nous ne savons même pas quand et combien nous en consommons.

Nous allons maintenant voir tous les effets attribués aux sulfites. Si vous vous reconnaissez dans ces différentes manifestations, vous avez là des éléments tangible pour les suspecter. Vous aurez peut-être des explications à des symptômes que vous ne pouviez pas expliquer.

Les effets fréquents

Commençons par les effets les plus fréquents. Ce sont en général eux qui nous mettent sur la piste des sulfites.

Maux de tête 

Sulfites Danger migraine

Nous le savons tous, le mauvais vin blanc à la fâcheuse réputation de donner mal à la tête, même sans en abuser et donc sans excès d’alcool. Ce sont plutôt les sulfites en quantités très importantes dans le vin blanc qui nous donnent ce mal de tête. Le mal de tête est l’un des effets les plus communs des sulfites. Il peut se déclencher très rapidement dans les quinze minutes après la prise, ou bien plusieurs heures après. Les mécanismes sont probablement différents dans ces situations.

Notez que ceux qui souhaitent noyer le poisson vont accuser les tanins et l’alcool plutôt que les sulfites. Bien sur, si vous buvez 8 verres, vous aurez encore plus mal à la tête avec l’effet déshydratant de l’alcool. Mais soyons simple et clair : la corrélation entre les doses de sulfites dans les différents types de vins et le mal de tête est assez évidente pour ne pas nous faire baratiner.

Difficultés respiratoires

Sulfites danger asthme

Les effets sur la respiration vont d’une petite sensation d’oppression où de lourdeur sur la poitrine, à la respiration qui devient bruyante, voir les bronches qui se mettent à siffler. Dans la durée, nos muqueuses respiratoires sont irritées quotidiennement et des recherches établissent un lien clair entre la quantité de sulfites dans l’alimentation et l’évolution de l’asthme. Cette intoxication quotidienne serait une raison de l’installation de l’asthme. Une dose trop importante de sulfite peut ensuite déclencher des crises.

Manifestations Orl

Sulfites Danger Rhinite

Toujours après notre petit verre de mauvais vin blanc, nous sommes nombreux à avoir eu le nez qui coule et notre muqueuse nasale qui gonfle, voir notre nez qui se bouche complètement.  Nous avons aussi des éternuements et des écoulements. Dans la durée, notre muqueuse irritée quotidiennement se dégrade et devient inflammatoire. C’est très probablement une cause importante du développement de la polypose nasale dans mon cas, mais aussi des rhinites chroniques et autres congestions nasales. Certain d’entre nous ont également des larmoiements aux yeux.

Les effets communs

Voici maintenant d’autres effets plutôt communs, mais que nous attribuons plus difficilement aux sulfites. Si vous vous êtes déjà reconnus dans les effets fréquents et ce qui suit vous semble familier, vous avez bien avancé dans votre enquête et les sulfites sont en passe d’être vos suspects numéros un !

Troubles digestifs

Sulfites Dangers troubles digestifs

Je suis assez fan de fruits de mer, c’est normal pour un Breton. Je mangeais donc très régulièrement des fruits de mer comme les huitres, crabes, palourdes, bigorneaux, bulots et langoustines.

Certaines fois, je pouvais manger de grosses quantités sans aucun problème, alors que d’autres fois, cela ne passait pas du tout. J’avais des diarrhées soudaines dans les quinze minutes après avoir mangé.

Il ne peut pas s’agir d’une intoxication liée à des fruits de mer avariés, la plupart des fruits de mer se mangent vivants, et le temps entre la consommation et l’effet ne permet même pas au bol alimentaire, le contenu de l’estomac pendant un repas, de se vider dans l’intestin. Il s’agit pour moi d’une réaction de la muqueuse de l’intestin qui réagit rapidement à l’ingestion des sulfites.

C’est une expérience que j’ai renouvelé des dizaines de fois avant de découvrir que les fruits de mer contiennent des sulfites, et souvent à des doses supérieures aux limites autorisées.

A des doses plus faibles, nous pouvons imaginer que les sulfites nous provoquent des troubles digestifs moindres et nous avons du mal à faire le lien. Mais peut être qu’ils sont aussi à l’origine de ballonnements et de digestions difficiles. Un système digestif irrité quotidiennement est aussi la source de problèmes de santé chroniques. Les parois de l’intestin deviennent poreuses et des molécules de grosse taille passe dans notre corps pour l’irriter de l’intérieur. Les probiotiques peuvent nous aider dans ce cas.

Problèmes de peau

Dans les manifestations que nous venons de voir, les sulfites agissent sur les muqueuses.

Ils sont aussi mis en cause dans des problèmes de peau tels que des rougeurs, des irritations, et même de l’exéma.

Nous en parlerons plus tard, mais les sulfites sont également présents dans les cosmétiques, parfois en doses très importantes comme dans les auto-bronzant ou les produits de lissage pour les cheveux.

Crampes et fatigue

Sulfites Danger mal de tete

Les sulfites sont évoqués dans des cas de fatigue chronique inexpliquée, de crampes musculaires, voir même de fibromyalgie.

Je trouve personnellement que j’ai beaucoup de courbatures. Elles sont surement liées à mon âge, car lorsqu’on est sportif à plus de 45 ans, il faut beaucoup s’étirer. Mais peut être que ma sensibilité aux sulfites en est aussi l’une des causes.

Les effets exceptionnels

Au delà des troubles communément associés aux sulfites que nous venons de voire, il existe des témoignages de problèmes plus rares et souvent plus exceptionnels dans leurs manifestations. J’ai trouvé dans ces témoignages des personnes qui souffrent de multiples problèmes de santé et il serait nécessaire d’avoir l’avis de médecins. Je vous rapporte ces témoignages afin d’être le plus complet possible, mais je vous invite aussi à la prudence dans les conclusions que vous pouvez en tirer.

J’ai donc pu lire des témoignages dans lesquels les sulfites provoquaient des troubles du rythme cardiaque. Certaines de ces personnes parlent même de quasi-crise cardiaque. Les sulfites ont provoqué des décès documentés aux USA dans les années 80.

J’ai pu trouver des témoignages à propos de problème de peau de très grande ampleur avec des réactions sur de grandes parties du corps. J’ai aussi trouvé d’une étude médicale de 1993 où il a été mis en évidence que le sulfite de sodium et le disulfite de sodium provoquent une hémolyse lors d’une exposition à des rayons ultraviolets. Les auteurs indiquant que ces sulfites pourraient contribuer à une sensibilité aux UVB et demandant d’autres études sur le sujet.

Enfin, j’ai aussi lu plusieurs témoignages très documentés de personnes vivant un calvaire avec la fibromyalgie. C’est une maladie caractérisée par un état douloureux musculaire chronique une fatigue persistante. Il y a beaucoup d’autres symptômes.

Attention ! La fibromyalgie a tellement de symptômes qu’il est difficile de ne pas se sentir concerné. Si c’est votre cas, je vous invite à en parler avec votre médecin qui pourra établir un diagnostic précis.

Ces témoignages sont touchants tant les médecins semblent avoir ignoré ces personnes et leurs souffrances. Je veux bien croire que les médecins soient condescendants avec des malades qui les renvoient à leur ignorance. Les médecins n’aiment généralement pas être ignorants et préfèrent mettre en cause la sincérité d’un malade, voir lui dire que ce qui lui arrive se passe surtout dans sa tête.

Dans tous ces témoignages, les personnes parlent de problèmes multiples. Si elles ont certaines réactions exceptionnelles, elles ont en général la quasi-totalité des problèmes que nous avons évoqués.

Si ces témoignages manquent de rigueur médicale et de valeur statistique que les médecins ne manquent pas de pointer du doigt, ils ont tous un point commun : ces personnes sont plutôt catégoriques sur la responsabilité des sulfites, car leurs troubles ont énormément diminué ou disparus lorsqu’elles ont réussi à largement diminuer leur exposition aux sulfites.

Éliminer Les Sulfites, Seule Solution Pour Se Soigner !

Vous prenez probablement des médicaments pour traiter vos symptômes avec plus ou moins de succès, mais tant que vous consommez des Sulfites dans vos Aliments, vos Médicaments et peut être même vos Cosmétiques et qui vous intoxiquent tous les jours, vous ne traitez pas la cause de vos problèmes.

En ce qui me concerne, j’ai passé 10 années à faire des recherches pour comprendre où se cachent tous les sulfites. Je suis passionné par ce sujet, tant j’ai constaté que je retrouvais la santé dès que j’ai su comment vraiment les éliminer.

J’ai évité une opération des sinus, réglé mes problèmes de migraines, de maux de ventre, de congestions nasales, de sinusites, et mes fatigues inexpliquées ! Autant vous dire que ma vie a été transformée, c’est comme si j’avais rajeuni de 10 ans !

Mon approche, c’est donc de se soigner naturellement en réglant la cause des problèmes, à savoir les sulfites qui nous intoxiquent, plutôt que de prendre des médicaments pour régler tant bien que mal les conséquences.

cover-maladies-chroniques-et-sulfites-sulfite-allergies-311x450-tr

1 Comprendre si les Sulfites sont la cause de vos Soucis

2 Faire les Tests chez les Allergologues et à l’Hôpital

3 Agir pour retrouver Santé et Bien-Être Naturellement

4  Manger en Eliminant Vraiment les Sulfites

5 Eviter tous les Sulfites dans les Médicaments

6 Choisir les Bons Cosmétiques Sans Sulfites

Nos Médecins N’y Comprennent Pas Grand Chose

Les chercheurs commencent tout juste à comprendre les dangers des Sulfites, mais la très grande majorité des médecins n’en savent rien.

Ils sont plus ou moins au courant que le vin ou les fruits secs contiennent de grosses doses de Sulfites, mais ils ignorent que les Sulfites sont en réalités dissimulés un peu partout dans notre alimentation.

La plupart d’entre eux vous diront aussi qu’il n’est pas possible de tester les intolérances et les allergies aux sulfites. En réalité, ils se trompent, ces tests existent chez certains allergologues et dans certain CHU, mais la plupart des médecins ne sont pas au courant !

Plus étonnant encore, ils ne savent pas que 200 médicaments contiennent des Sulfites ! J’ai dit à plusieurs médecins que j’étais allergique, et ils m’ont quand même prescrit des médicaments qui en contenait !

Éliminer Les Sulfites, Seule Solution Pour Se Soigner !

Les personnes qui ont appliqués ma méthode pour en Finir avec les Allergies et les Intolérances aux Sulfites ont obtenu de très bon résultats. Il y a maintenant près de 100 témoignages à propos de symptômes aussi variés que des Migraines, Diarrhées, Sinusites, Rhinites, Asthme, Polypose Nasale, Fatigues Inexpliquée, Irritations de la Peau, et même trouble du rythme cardiaque. En voici quelques uns :

francoise : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfitessonia : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfitesceline : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfitesyannick : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfites

Voici Des Extraits De Ma Méthode

Une Pharmacienne Et Un Medecin En Parlent

guylaine : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfitesbernard : témoignage d'allergique et d'intolérant aux sulfites

Ma Methode Dans La Presse Et A La Tv

bertrand waterman on en parle a la tv

Éliminer Les Sulfites, Seule Solution Pour Se Soigner !

Ma méthode se présente sous la forme d’un eBook, c’est à dire un livre électronique, pour votre Ordinateur (.pdf), votre Amazon Kindle (.mobi) ou encore votre iPad (.epub). Elle est disponible en téléchargement sur ce site en quelques minutes. Elle est aussi disponible sur le site Amazon pour votre Kindle.

Vous êtes nombreux à me le demander, mais ma méthode n’est pas disponible sous forme de livre papier. Si vous ne souhaitez pas lire d’eBook, la solution est de choisir la version Ordinateur qui se lit sur tous les ordinateurs, et peut aussi être imprimée chez vous.

cover-maladies-chroniques-et-sulfites-sulfite-allergies-311x450-tr

1 Comprendre si les Sulfites sont la cause de vos Soucis

2 Faire les Tests chez les Allergologues et à l’Hôpital

3 Agir pour retrouver Santé et Bien-Être Naturellement

4  Manger en Eliminant Vraiment les Sulfites

5 Eviter tous les Sulfites dans les Médicaments

6 Choisir les Bons Cosmétiques Sans Sulfites

 

sulfites ordi

sulfites kindle

sulfites ipad

Sans Aucun Risque

Vous avez tout le temps d’appliquer ma méthode pour éliminer les Sulfites, et de surtout constater des résultats sur votre santé, sans AUCUN RISQUE. Mon engagement est simple :  pendant les 3 mois qui suivent votre commande, je vous rembourse à 100% si vous n’êtes pas entièrement satisfait, sur simple demande et sans explication (et vous gardez la méthode).

Restez Toujours Informes

Je continue mes recherches sur les sulfites, et les lecteurs partagent avec moi leurs découvertes. C’est pourquoi j’envoie régulièrement aux lecteurs une newsletter avec des informations exclusives, et que je fais aussi des mises à jours gratuites de la méthode pour que vous restiez toujours au courant des dernières nouveautés.

 Sulfites Danger Comprendre Tester Eliminer Bertrand Waterman

Bertrand Waterman

signature bertrand

On ne lâche rien !

PS : Si vous vous posez des questions avant de commander la méthode, cliquez ici pour la page des Questions / Réponses.